Logo
 

Les offices du travail

Au niveau des administrations cantonales, les offices du travail sont généralement intégrés au Département cantonal de l’économie et s’appellent, selon les cantons

  • Office de l’emploi
  • Office cantonal de l’emploi
  • Office public de l’emploi
  • Office cantonal du travail
  • Service des arts et métiers et du travail
  • Service de l’industrie, du commerce et du travail

Les offices régionaux de placement (ORP), et en règle générale les caisses de chômage publiques, y sont directement subordonnés. Ils pourvoient, avec les services de logistique des mesures de marché du travail (LMMT), à une offre suffisante de mesures de marché du travail. En leur qualité d’autorité cantonale en charge du marché du travail, ils assument les tâches que leur confie la législation fédérale dans les domaines du marché du travail et de l'assurance-chômage, ainsi que les tâches supplémentaires que leur confie la législation cantonale.

Ils délivrent aux agences de placement privées les autorisations de placement et de location de services (travail temporaire) au titre de la loi fédérale sur le service de l'emploi. De plus, l’autorité cantonale en charge du marché du travail s’occupe généralement de l’examen des conditions de marché du travail auxquelles est subordonnée l'admission de travailleurs étrangers et des mesures d’accompagnement de l’accord bilatéral avec l’UE sur la libre circulation des personnes, ainsi que des mesures de lutte contre le travail au noir. Ils supervisent aussi les offices communaux du travail ou le service communal auprès duquel doivent s’inscrire les chômeurs. Les autorités en charge du marché du travail ont formé l’Association des offices suisses du travail (AOST) afin de développer la collaboration entre elles et avec le SECO.